Nombreuses sont les personnes pour lesquelles les vacances apportent un nouveau souffle. Ce moment de l’année est très attendu, notamment par les étudiants qui ont fourni un effort substantiel pour leurs examens. Les vacances sont le temps des retrouvailles, du partage en famille, avec les amis. C’est le « vivre autrement » en sortant de la routine quotidienne.

Comment se mettre en vacances? Ce terme vient du latin « vacare », signifie être libre, inoccupé, oisif,… Peut-on pour DSCF4311autant parler de néant?

La période estivale est d’abord une rupture par rapport au quotidien, un changement de rythme. Chacun construit son idéal de vacances : pour certains, la plage et les cocotiers, d’autres la montagne, qui se retrouver seul(e)s, qui rester chez soi avec ses proches.

Marcel Proust a dit « Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux ».

Et si nous profitions de l’été pour poser un œil indulgent, détaché du quotidien? Sortons la tête du guidon, pour contempler les nombreuses facettes de notre vie personnelle et/ou professionnelle. Il s’agit de prendre de la distance avec le « bouleau du boulot », et penser à l’aise à un projet professionnel ou personnel. Mais ne devenons pas des saules pleureurs…

Comment prendre du recul? En s’arrêtant, en se posant, procrastinant, en devenant, pourquoi pas, paresseux, le temps des vacances… Et rêvons…Laissons-nous aller à nous émerveiller de belles choses, comme le chant d’un oiseau, une apparition furtive dans le paysage… Le bonheur de n’avoir rien à faire, personne à écouter, juste être dans l’ici et maintenant, avec nos sens en éveil.

En dehors des tracas quotidiens, du brouhaha professionnel écoutons-nous avec bienveillance envers nous-mêmes.Voici un exemple :

Donnez-vous 10 minutes chaque jour. Choisissez un endroit que vous aimez : le jardin, votre salle de bain, en fonction de votre préférence.

Prenez une posture détendue, allongé(e) par exemple, et soyez attentif(ve) à ce que vos sens perçoivent : vous voyez ce que vous voyez, vous entendez ce que vous entendez, vous sentez ce que vous sentez… Prenez le temps de distinguer. En même temps, prenez conscience de votre position, et des différentes sensations, de l’espace, de l’air qui vous entoure….

Lorsque le temps est écoulé, répondez à ces questions :

  • « Après cet exercice, comment vous sentez-vous? »
  • « Que retenez-vous de ce moment créé par vous, et pour vous? »

 

DSCF4314

« Jouer : Le mois de jouer est le premier mois des vacances.Après vient le mois doux, puis le mois de s’étendre ». 

Pef, Scénariste et illustrateur humoristique

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *